AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Billy Larys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Billy Larys
Demi-Dieu - Fils d'Hermes
avatar

Messages : 1

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Points de Vie:
20/20  (20/20)
Drachmes: 0

MessageSujet: Billy Larys   Mar 23 Mar - 6:24

Passeport

Nom :: Larys
Prénom :: Billy
Date de naissance et âge :: 1er octobre – 17 ans
Lieu de naissance et nationalité :: San Fransisco, Américain.
Classe :: Demi-Dieu


Famille

Père :: Hermès
Mère :: Tara Larys
Frères et sœurs :: fils unique, bien que demi-frère de Luke Castellan.


Signes particuliers

Pouvoirs :: Contrôle partiel de la Chance et sens de l’orientation infaillible.
Objet magique ::
- Ζέφυρος (Zéphyr) : La pointe d’une flèche en argent que Billy porte au cou, lorsqu’il la caresse, elle matérialise un arc entre ses mains, ainsi qu’un carquois rempli de flèches dans son dos.
- Une paire de Converse ailées de couleur bleu marine.
Animal de compagnie :: aucun.


Biographie

Description physique (~10 lignes) :: Au premier regard, Billy peut presque passer pour quelqu'un de chétif. Atteignant difficilement le mètre soixante-dix, il n’a rien de vraiment imposant, et sa carrure étant proportionnelle à sa taille, il pourrait presque être classé dans la catégorie poids plume. Pourtant, sa dextérité, sa rapidité et l’aisance dont il fait preuve dans ses mouvements, permettent très vite de conclure que Billy sait tirer tous les avantages de sa frêle constitution. C’est dans le but d’optimiser ces qualités que le jeune homme adopte des tenues décontractées, lui donnant toute liberté d’action. Il est donc très souvent vêtu d’un jeans, d’un t-shirt et d’un sweet. Bien entendu, il ne se sépare jamais de sa paire de Converse fétiche. En temps normal, elle a l’air d’une banale paire de godasses bleues marines, mais dés que le besoin s’en fait sentir, Billy sait en tirer tout le potentiel, ces dernières se voyant affublées de petites ailes blanches, lui permettant alors de se déplacer dans les airs en battant frénétiquement.
Son visage juvénile à la peau rosée et douce inspire l’innocence et l’ouverture d’esprit. Ses yeux bleus-gris pétillent de vitalité, et son sourire radieux invite à la conversation. Quant à sa chevelure blonde et très peu coiffée, elle rappelle les blés en été.

Description du caractère (~10 lignes) :: Billy est un jeune homme posé et sociable. D’un tempérament calme, il apprécie aussi rire et s’amuser. Il semble n’avoir aucune difficulté à se faire de nouveaux amis. Il est également patient et indulgent, n’aimant pas juger trop rapidement une situation ou une personne. Son aisance dans le domaine du dialogue et de la conversation, lui permette de facilement lier des relations avec les individus, mais également d’être très bon en négociation et en marchandage.
Réfléchi, Billy est capable de rester calme dans des situations particulièrement complexes et stressantes, faisant montre de sang froid. Il parvient à garder les idées claires en toute circonstance, notamment lorsqu’il faut réfléchir rapidement et efficacement. Ainsi, il est doté d’une dextérité intellectuelle qui n’est pas sans rappeler sa dextérité physique.
Affublé des armes de la langue et de l’esprit, Billy en devient donc un adversaire redoutable lorsqu’il s’agit de joute verbale, chacun de ses mots atteignant leur cible avec la même précision que les flèches qu’il tire de son arc.

Histoire (30 lignes min) ::

De sa petite enfance, Billy ne se souvient que de très peu de choses, si ce n’est qu’il n’a jamais vu son père. Aussi loin que remontent ses souvenirs, il n’est pas capable de mettre un visage sur son géniteur. Même si le vide paternel était indéniable, le jeune Larys n’en eut pas moins une enfance on ne peut plus banale et stable. Il y avait bien certaines difficultés scolaires, ainsi que des problèmes de concentration et une incapacité à rester calme bien longtemps, mais ses instituteurs n’y voyaient là qu’une hyperactivité liée à l’absence d’une figure paternelle.

Ce ne fut qu’au moment de son adolescence que les choses commencèrent à se compliquer. Durant sa quinzième année, sa dyslexie sembla empirer, lui rendant par moment toute lecture impossible. Puis vinrent les voix. En effet, Billy fut victime selon lui d’hallucinations auditives, entendant par moment des voix dans sa tête. Devant de tels phénomènes, sa mère conserva son calme, tentant de le rassurer autant qu’elle le put. Pourtant, elle savait qu’à un certain stade, elle serait impuissante. Ce moment là arriva lors des vacances de printemps. Tara et son fils étaient alors partis une semaine dans la région du Grand Canyon. Lors d’une excursion, ils furent attaqués par une étrange créature. C’était un énorme rapace doté d’un visage de femme. Cette dernière piaillait et hurler à en percer les tympans, si bien que Billy fut incapable de se débattre lorsque le monstre le saisit au niveau des épaules avec ses puissantes serres. Sous le regard désespéré de sa mère en larme et impuissante, la créature entraina le jeune homme à travers le dédale de roches, lui labourant le dos et les omoplates de ses griffes, tout en lui fouettant le visage à chaque battement d’ailes. Terrifié, Billy préféra renoncer à se débattre. Si les douloureuses serres le relâchaient, il ferait une chute vertigineuse vers la mort. Lorsque l’étrange volatile libéra enfin sa proie en la déposant au sol, Billy s’écrasa en roulant sur lui-même dans le fond du Canyon. Hésitant à se relever, le garçon n’eut pas le choix lorsque le monstre le lui ordonna en vociférant. Plaqué contre la paroi abrupte du Canyon, Billy était pris au piège. Terrifié, il regarda la bête se rapprocher de lui lentement, un air sadique sur son visage humanoïde, et une démarche dodelinante. Ce fut à ce moment là que les voix se firent de nouveau entendre dans son esprit.


* Plie-la à ta volonté Billy … Plie la chance pour qu’elle t’accompagne … tu peux le faire. *

Tout ceci ne voulait rien dire. Cette phrase n’avait aucun sens, et l’intervention de cette voix à ce moment précis n’était vraiment pas ce dont avait besoin Billy. Le monstre n’étant plus qu’à quelques pas de lui, le garçon se laissa glisser dos à la paroi, fermant les yeux et attendant sa fin.

« Tu vas mourir Billy Larys ! », hurla la créature d’une voix aussi désagréable que la craie qui grince sur un tableau.

* Je veux de la chance ! Je veux de la chance !*

« Je veux de la chance ! », finit par hurler Billy sans s’en rendre compte, les yeux toujours fermement clos.

Dans un bruit semblable à un roulement de tonnerre, le sol et la paroi rocheuse se mirent à trembler, alors que de la poussière venait soudainement envahir l’atmosphère. Toussotant, Billy finit par ouvrir les yeux, tout en tentant de chasser l’air chargé de particules minérales de devant son visage. Devant lui, là où se trouvait quelques secondes auparavant la créature, il n’y avait plus qu’un amas de roches éboulées. Une partie de la paroi venait de s’effondrer sur le monstre . Quelques secondes, Billy se demanda s’il y était pour quelque chose, mais chassa rapidement cette idée. Le hasard faisait parfois simplement bien les choses … ou pas. Billy était peut-être vivant et débarrassé de son agresseur, mais il n’en demeurait pas moins perdu en plein désert, sans aucune réserve d’eau ou de nourriture. Sans savoir comment l’expliquer, il avait pourtant l’intime conviction qu’il connaissait le chemin pour se sortir d’ici. Pourtant, il préféra ne pas bouger, en attendant les secours. Rester immobile était conseillé dans ce genre de situation, car cela augmentait les chances d’être retrouvé. Il choisir donc cette sage option … l’espace de cinq minutes. Ne tenant plus sur place, il se leva et préféra suivre son instinct.

Etrangement, Billy parvint à retrouver sa mère en se rendant au QG de recherches que les secours avaient monté à l’improviste pour tenter de le retrouver. En moins de deux heures, il était parvenu à trouver son chemin à travers ce labyrinthe naturel. En larme, sa mère le serra dans ses bras, manquant de le faire suffoquer. Cet incident mit fin prématurément aux vacances, Tara préférant rentrer immédiatement à San Fransisco. Durant le voyage de retour, la mine grave, elle conserva étrangement le silence. Inquiet, Billy se demanda s’il avait fait quelque chose de mal pour susciter une telle réaction de la part de sa mère. Ce ne fut qu’une fois rentrés chez eux qu’elle consentit de nouveau à parler. Par la suite, le garçon aurait finalement préféré qu’elle garde le silence, plutôt que de lui faire de telles révélations.


« Billy, mon ange … je dois te parler de quelque chose. Je dois te parler de ton père. »

Surpris par un tel sujet de conversation, le jeune homme s’était retrouvé incapable de dire quoi que ce soit, laissant ainsi libre cours à sa mère pour poursuivre ses révélations.

« Je l’ai aimé comme jamais je n’ai aimé aucun homme. Et pour cause. Ton père n’était pas un homme, c’était un Dieu. Plus précisément, ton père est Hermès, ce qui fait de toi un Demi-Dieu. »

De longues secondes de silence s’installèrent alors. Tara laissait le temps à son fils de digérer la nouvelle, et Billy lui, était véritablement assommé, incapable de répondre.

« Il m’avait averti avant de partir que ce genre d’incident se produirait tôt ou tard. A présent qu’ils t’ont retrouvé, tu n’es plus en sécurité auprès de moi.

- Quoi ? Mais … maman, tu délires ? Mon père, un Dieu ! Y avait plus simple comme excuse si tu voulais te débarrasser de moi.

- Ne dis pas ça. Tu es tout ce qu’il me reste. Si j’avais le choix, je te garderai. Mais contre ce genre de monstres, je ne peux rien faire pour te protéger. Tu t’en es bien rendu compte là bas. La harpie t’a enlevé sans que je ne puisse l’en empêcher.

- Une harpie ! C’est un cauchemar … c’est ça, c’est un cauchemar et je vais me réveiller.

- Billy ! C’est la vérité. Tu dois rejoindre les tiens pour ta propre sécurité. », termina Tara en serrant son fils dans ses bras.

« Tant que tu seras là bas, je te saurai hors de danger. »

Le lendemain, Billy prenait la direction de ce que sa mère avait appelé la Colonie des Sangs-Mêlés. Elle l’accompagna jusqu’à l’entrée de l’étrange lieu et le laissa franchir seul les colonnes du camp.

Sur place, il découvrit alors un nouveau monde, son monde. Il y étudia les mythes et les légendes de l’antiquité, le bestiaire regroupant toutes ses créatures, l’art du combat, la poésie et la philosophie, tout ceci sous la férule de professeurs tout aussi étranges que cette nouvelle éducation. Sa dyslexie s’était envolée et son hyperactivité, dissipée.

Des mains de Chiron, il reçut dés son arrivée un pendentif qui plus tard s’avèrerait une arme redoutable. C’était, semblait-il, un présent de son père. Il fit également connaissance de Luke, son demi-frère, lequel lui donna une paire de Converse ailée.

A présent, cela fait environ deux ans que Billy séjourne à la Colonie.



Vérifications

Avez-vous lu le règlement ? Okey
Avez-vous lu les codes du Rpg ? Oki


Hors Jeu

Prénom (falcultatif) ::
Âge ::
Avatar :: Edward Speleers
Où as-tu connu le forum :: En cherchant sur Google un forum RPG sur Percy Jackson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwendal Seelmer
Fondateur || Demi-Dieu - Fils d'Apollon
avatar

Messages : 34
Age : 24

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Points de Vie:
20/20  (20/20)
Drachmes:

MessageSujet: Re: Billy Larys   Mar 23 Mar - 13:11

Fiche par-fai-te !
Je valide


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://percy-jackson.forum-actif.net
 
Billy Larys
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Billy Bat par Naoki Urasawa
» Billy Hatcher and the Giant Egg
» Nouveau club à Billy Montigny
» Billets pour Billy Talent au Centre Bell
» Biographie de Billy Coen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Percy Jackson RPG :: « A vous de jouer ! » :: Présentation :: Validée-
Sauter vers: