AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Peter Fowl [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Peter Fowl
Indéterminé
avatar

Messages : 1
Age : 23

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Points de Vie:
20/20  (20/20)
Drachmes:

MessageSujet: Peter Fowl [terminé]   Jeu 21 Oct - 22:40

Passeport

Nom : Fowl
Prénom : Peter
Date de naissance et âge : 04 Mars 1994 (16 ans)
Lieu de naissance et nationalité : San Francisco (Etats-Unis)
Classe : Demi-dieu

Famille


Père : Zeus (beau-père : Alex Fowl)
Mère : Helen Morrisson
Frères et soeurs : aucun

Totem (si Spirituel) : Jaguar

Signes particuliers


Pouvoirs : En rapport avec l'électricité et le ciel (à déterminer en détail)
Objet magique : Il n'en a pas encore
Animal de compagnie : aucun

Biographie

Description Physique :
Peter est un jeune homme plutôt grand de taille (1m77) mais taillé dans une allumette (encore que, l’allumette pèse 55 kilos !). Des bras pas très larges, en revanche, la musculature de ses jambes sont le reflet des courses de vitesse qu’il faisait avec ses amis étant enfant. Il a des yeux d’un marron assez mystique et profond et ses cheveux sont noirs, tellement noirs que la lumière ne s’y reflète jamais (il ne prend jamais le temps de se coiffer d’ailleurs). Quelque de chose de tranchant dans le visage, le regard toujours très rêveur, il semble vous regarder sans vous voir. Un sourire ravageur, il faut l’admettre, qui a eu son petit effet durant ses années de collégien. Une endurance remarquable, mais la force physique pure manque quelque peu à son arsenal. A un goût prononcé pour s’habiller en noir, non pas pour la symbolique, mais par pur choix esthétique (enfin, c’est ce qu’il pense). Toujours une montre sur lui, il ne peut survivre une journée sans sa meilleure amie au poignet ; il est d’ailleurs plus souvent en train de courir derrière le temps que d’y être. Ses doigts ne sont pas très beaux à voir : étant hyperactif, il passe son temps à se ronger les peaux … à noter également : une vilaine cicatrice au genou gauche, vestige d’un sprint qui avait mal tourné, ainsi qu’une vertèbre du dos légèrement décalée, qui peut potentiellement le faire souffrir après un effort vraiment intense.

Description Mentale :
Peter est le genre de garçon que l’on pourrait qualifier de persévérant, voire même de têtu selon le contexte : il renonce rarement à un objectif qu’il s’est fixé. Il ne parle pas beaucoup, voire même très peu, mais à chaque fois qu’il parle, il provoque toujours un effet de choc sur son auditoire, qui se met alors à l’écouter avec un vif intérêt. S’il ne parle pas beaucoup, en revanche, il pense énormément, et se pose des tas de questions, allant parfois même au delà de sa compréhension personnelle du monde. Solitaire et rêveur, il a toujours eu peu d’amis, voire pas du tout, sauf ses camarades de sprint bien sûr. Il prend toujours ses décisions avec réflexion, et privilégie celle-ci parfois au détriment de l’action. On lui reproche d’être passif parfois, voire même lymphatique. Lorsqu’on a diagnostiqué une hyperactivité (doublée d’une dyslexie) chez lui, tout le monde est resté sceptique car Peter n’était pas le genre d’adolescent à être hyperactif. En réalité, le secret de cette hyperactivité résidait dans son sommeil : il lui arrivait très fréquemment de tomber du lit en plein milieu de la nuit : étrangement, son hyperactivité se manifestait donc uniquement pendant le sommeil, voire quelquefois durant la journée, et se traduisait alors par des tremblements de ses jambes. Une autre circonstance où cette caractéristique ressortait était lorsqu’il faisait de l’escrime (voir Histoire). Enfin, Peter a tendance à se considérer comme plus exceptionnel qu’il ne l’est réellement : son entourage voit cela comme une marque d’orgueil alors que lui voit ce fait comme une source de motivation permanente.

Histoire :
Peter Fowl naît à San Francisco en 1994 : aux yeux des Etats-Unis, il est le fils d’Alex Fowl, pilote de l’armée de l’air, et Helen Morrisson, vendeuse ; mais en réalité, son père n’est autre que Zeus, le roi des Dieux. Sa mère ne fut jamais mise dans le secret ; en effet, Zeus n’ayant plus le droit de procréer depuis le serment sur le Styx, il s’était fait combat contre lui-même pour ne plus tomber amoureux d’une mortelle. Mais il avait fini par succomber, et les choses s’étaient passées tellement vite qu’il aurait aimé revenir en arrière. Alors que le roi de l’Olympe voulait juste passer une « soirée agréable » en compagnie d’une mortelle, il se trouva que le destin en décida autrement … quand le Dieu apprit qu’il avait fait probablement l’une des plus grosses erreurs de son existence, il décida de ne pas tuer l’enfant, mais de s’éclipser rapidement en priant que personne ne se rende jamais compte de son escapade estivale dans Sans Francisco.
Helen avait, quelques semaines auparavant, couché avec un homme du nom d’Alex Fowl, son ex-petit ami. Quand elle se rendit compte qu’elle était enceinte, elle ne mit pas en cause la soirée qu’elle avait passé avec cette inconnu (qui était en fait Zeus) mais pensa immédiatement à Alex, car elle était persuadée d’avoir pensé à prendre ses pilules avant de « prendre une nuit de congé » avec cet inconnu. Il alla donc le voir et lui demanda poliment d’assumer ce qu’il avait fait. Bien évidemment, Alex s’échappa quelques jours plus tard. Désespérée à l’idée de devoir élever un enfant toute seule, Helen ne se découragea pas complètement et décida d’affronter son destin.
Helen Morrisson éleva donc Peter comme une mère ordinaire l’aurait fait, sans jamais se douter qu’elle était la génitrice d’un Demi-dieu. Le jeune garçon, dès son plus jeune âgé, avait toujours paru calme et posé, du moins, pendant la journée. A compter de son quatrième mois d’existence, les nuit ne furent plus les mêmes pour la mère de Peter. Il bougeait sans cesse, ne s’arrêtait jamais, comme combattant des ennemis invisibles pendant son sommeil. Au début, la mère ne s’inquiéta pas, mais lorsque ces troubles persistèrent jusqu’à son deuxième anniversaire, elle ne put s’empêcher d’aller voir un docteur qui diagnostiqua presque immédiatement une hyperactivité paradoxale, c’est-à-dire se produisant uniquement en phase de sommeil paradoxal
Trois ans plus tard, Helen reçut un nouveau choc quand elle apprit que son enfant était dyslexique et qu’il allait devoir suivre des cours dans un établissement spécialisé. Dès lors, elle l’inscrivit à la « Washington Grammar School for Dyslexics Children » de San Francisco.
Il semblerait que la passion de faire des courses de vitesse date de cette époque chez Peter. Il passait son temps à courir autour de la cour pendant les récréations, cherchant toujours à arriver le premier. Il aimait d’ailleurs être le premier : malgré sa dyslexie, il devint un élève très prometteur qui collectait des bonnes notes, à la grande fierté de sa mère qui ne cessait de vanter les aptitudes de son fils.
Bientôt, ce fut l’arrivée au collège pour Peter. Il était alors devenu un adolescent qu’on pourrait qualifier de cérébral : il réfléchissait beaucoup, même trop aux yeux de certains de ces professeurs, comme sa professeur de Mathématiques, qui ne cessait de répéter que « Peter ferait mieux d’écouter mes cours plutôt que de réfléchir à l’uniformité du continuum espace-temps … ». En cinquième, une fille, Kate Laurens, tomba amoureux de lui, et Peter eut ainsi une histoire palpitante pendant un an et demi. Cette dernière finit par le trouver trop intelligent pour elle, et la jeune Kate quitta donc Peter. La rupture ne fut pas difficile pour lui, bien au contraire : il avait toujours eu l’impression de satisfaire Kate, mais lui, en revanche, ne voyait que du néant en retour. Lorsque sa mère osa lui demander pourquoi il n’était pas plus triste que ça, il crut bon de répondre « c’était dans l’ordre des choses : nous avons plus régularisé notre situation que réellement « cassé », maman ».
A l’âge de quatorze nait en lui une passion grandissante pour l’escrime, et plus particulièrement pour l’épée, arme d’estoc qui nécessité une grande capacité d’analyse de l’autre et d’autoréflexion. Il passera deux années de sa vie à venir s’entraîner dans la salle d’armes principale de San Francisco.
Bientôt, il entre au lycée et se sent renaître. Il a enfin d’impression d’être entouré de personnes qui le comprennent mieux qu’au collège, même s’il se rend compte que ces personnes-là sont encore bien loin de ce qu’il appelle « son idéal ».
Entré en avant dernière année de la « High School », il découvre alors quelque chose de troublant durant une manipulation de physique-chimie … quelque chose qu’il n’avait jamais vu et dont il n’aurait jamais soupçonné l’existence en lui … il avait une affinité certaines avec l'électricité, il en était sûr à présent ...

Vérifications

Avez-vous lu le règlement ? Oui, bien sûr !
Avez-vous lu les codes du Rpg ? Cela va de soi !

Hors Jeu

Âge : 16 ans
Avatar : Peter Petrelli (série Heroes)
Où as-tu connu le forum : En cherchant sur Google, pardi !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Peter Fowl [terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Peter Samuels {Terminé}
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Percy Jackson RPG :: « A vous de jouer ! » :: Présentation :: En attente-
Sauter vers: